vendredi 15 août 2014

A lire : la sixième partie de la nouvelle de l'été

vendredi, août 15, 2014 By Femmes Actives , , , , No comments


Cet été nous vous offrons une petite surprise, une nouvelle à lire et écrite par Nathalie Doassans auteure des livres "Fleur et l'Arnacoeur" et "C'est la crise !"
Cette nouvelle sera proposée sous la forme d'un feuilleton et jusqu'à la fin août, vous retrouverez chaque semaine un nouveau chapitre sur le site du magazine. Voici donc la sixième partie et une offre spéciale à découvrir à la fin de la nouvelle :


Les dessous du plus beau jour de votre vie


Mon ressenti quant à l’interview avec la journaliste est tout autre. Elle était bien renseignée sur mes précédents contrats et sur ceux que j’avais perdus au profit de Lucy Jolie. Quand elle m’a demandé ce qu’elle avait de plus que moi, je fus tentée de lui répondre en toute sincérité. Bien entendu, je n’en fis rien. A la place, je lui racontais que Lucy était installée depuis plus longtemps que moi, qu’elle bénéficiait d’une bonne presse, que les mariages qu’elle organisait étaient toujours des succès et qu’elle faisait sûrement du très bon travail. Je terminais dans un sourire forcé en lui disant que, grâce à la recrudescence des mariages, il y avait de la place pour tout le monde dans la profession. Avant de repartir, je lui ai glissé la carte d’Adam, mon partenaire officiel. Je sais que c’est un réflexe stupide mais elle m’a tellement mise mal à l’aise que je me suis sentie obligée de lui balancer un nom prestigieux.

Après en avoir rediscuté avec Sophie, elle s’est rappelé lui avoir piqué un petit copain au collège… Mais c’est de l’histoire ancienne tout ça, elle ne peut quand même pas lui en tenir rigueur après toutes ces années ! Ou peut-être que si en fait… quand l’article est publié, je dois me rendre à l’évidence : cette fille a les rancœurs tenaces. Elle déteste Sophie… Et ses amies…

« Wedding-planner, un métier d’avenir ? Manifestement pas pour tout le monde ! »

Rien qu’en lisant le titre, j’ai la nausée… La garce insiste lourdement sur la florissante entreprise de Lucy Jolie qu’elle n’hésite pas à comparer à la mienne. Je suis officiellement devenue l’organisatrice des mariages bas de gamme de la ville… Si je me mets deux secondes à la place des futurs mariés qui pourraient tomber sur cet article, je ne peux que me dire qu’objectivement ma prestation ne fait pas rêver. Bon, même si cet article fait rejaillir mes précédents échecs professionnels, je dois passer outre et me concentrer sur mes nouveaux clients. Je n’ai plus qu’à espérer que personne ne lise ce torchon !

Alors que j’arrive chez Annick Laval, je vois s’éloigner une voiture que je connais malheureusement bien : celle de Lucy Jolie ! L’air semble se raréfier autour de moi, ma tête tourne et j’ai mal au ventre… ce mal au ventre qu’on ressent les matins d’interro de maths. Je prends mon courage à deux mains et, après avoir respiré un grand coup, je trouve la force d’aller sonner à la porte. Dès qu’elle ouvre, j’ai le sentiment que quelque chose a changé : le ton de sa voix est moins chaleureux qu’à son habitude et son regard est plus distant. Je lui présente mon projet pour son mariage tout en sachant que c’est perdu d’avance. Elle met fin à notre conversation en me disant qu’elle va étudier ma proposition et qu’elle me contactera. Je connais déjà le verdict. J’y ai pourtant mis tout mon cœur, j’ai essayé d’être originale, punaise ! J’y ai passé des heures, elle va bien finir par s’en rendre compte et avoir pitié de moi ! Non ?

Mon rendez-vous avec la fiancée du Docteur est pire. Elle est très directe et m’explique de suite qu’ils préfèrent traiter avec Lucy. Ce pénible échange me permet d’en apprendre un peu plus sur les techniques de vente de ma rivale. Non seulement elle escroque ses clients mais en plus elle exhibe fièrement l’article qui explique qu’elle organise, à mes dépens, tous les mariages les plus en vue de la ville. Je suis mortifiée, je voudrais rentrer sous terre, je voudrais lui hurler la vérité sur la formidable Lucy Jolie, mais je n’en fais rien. Elle m’achève en me disant qu’elle ne veut prendre aucun risque pour le plus beau jour de sa vie. De toute façon, je le lui laisse son mariage « Guerre du Feu » !

Quand je pense au mal que je me suis donné pour trouver de la fausse fourrure couleur crème qui fasse plus vraie que nature ! Et Adam qui m’a proposé toute une fantastique déco florale parsemée d’os synthétiques, de silex et de fossiles : du vrai travail d’artiste ! Le pire c’est, qu’en toute objectivité, elle n’a pas pu monter un projet mieux que le nôtre. Surtout quand on sait comment elle travaille ! Mais qu’est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi ne suis-je pas capable de me défendre ?

J’ai du mal à encaisser ce deuxième coup de massue. Pour rester dans le thème, je dirais que je me sens comme si je venais d’être piétinée par un troupeau de mammouths en charge.


La suite la semaine prochaine 

 Biographie de l'auteure :

Nathalie Doassans vit à Bordeaux avec son mari et sa petite fille de 8 ans. Toutefois, c’est par le plus grand des hasards qu’elle travaille depuis 13 ans dans une banque où elle exerce le métier de conseillère pour les clients professionnels.
Petite, elle écrivait des poèmes et des histoires, mais c’est pour sa fille qu’elle se remit à l’écriture. Elle participa alors à un concours de nouvelles policières, fit partie des dix finalistes et sa nouvelle fut éditée, ce qui l'a encouragée à se lancer dans l'écriture d'un roman. Son blog : http://leblogdenathalie.overblog.com/


Deux livres chez PGCOM Editions :
"Fleur et l'Arnacoeur" à découvrir ici et son dernier roman "C'est la crise !" à découvrir ici
___________________________________________________________________________________________________

OFFRE SPECIALE : Frais de port offerts pour l'achat sur le site de l'éditeur du dernier roman de Nathalie Doassans "C'est la crise !" en cliquant ici

Résumé du livre :
 
D’accord, c’est la crise, mais la crise ce n’est pas une fatalité !
Entre son nouveau rôle de créatrice d’entreprise, sa fille à gérer, sa famille à affronter, mais toujours avec le soutient indéfectible de ses deux meilleures amies… découvrez comment Noëlie s’en sort !
Avec pour décor la belle station balnéaire d’Hossegor, cette expérience va changer sa vie… et bien sûr, lui permettre de trouver le Grand Amour.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vidéo Buzz

Quand Marilyn fait de la publicité sans le vouloir pour un célèbre parfum